L’AMEPN vient de signer le 19 mars 2020, une convention avec le Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF) pour la mise en oeuvre d’un projet sur la conservation et la valorisation de la biodiversité dulcicole dans les grandes aires protégées de la Réserve de Biosphère de la Cédraie, en particulier les Parcs Nationaux de Khénifra et d’Ifrane. L’objectif principal de ce projet est de booster le rôle de ces parcs dans la préservation de leurs écosystèmes aquatiques pour en atténuer les impacts de dégradation surtout d’en évaluer l’évolution par rapport aux changements climatiques.

Le projet contient quatre composantes principales à savoir : (1) diagnostic de la biodiversité dulcicole des principaux rivières et plans d’eau des deux parcs nationaux, ainsi que l’évaluation de l’impact des changements climatiques sur son évolution, (2) évaluation des activités socio-économiques en relation avec l’exploitation et la conservation de la biodiversité dulcicole, (3) élaboration des plans d’aménagement écotouristique des deux parcs nationaux spécifique à la valorisation et la préservation de leur biodiversité aquatique, (4) renforcement du programme de sensibilisation, de communication et d’éducation à l’environnement dans les parcs nationaux en question.

Les partenaires institutionnels nationaux de ce projet sont :

1- Département des Eaux et Forêts

2- Institut Scientifique de Rabat

3- Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture d’Azrou

4- Agence de Bassin Hydraulique de l’Oued Oum ER-Rabia (à confirmer)