Nos actualités

Nos principales actualités, par ordre chronologique

3 février 2021 : Journée de formation des élèves ingénieurs de l’ENA de Meknès

Renforcer les acquis et l’apprentissage des futurs Ingénieurs à travers des actions concrètes sur le terrain, en particulier le montage et la mise en œuvre des projets à vocation écologique, voilà l’objectif de la formation dispensée ce mercredi 03 février 2021 par l’AMEPN aux étudiants de la 5ème année de l’Ecole Nationale de l’Agriculture de Meknès à l’initiative du Professeur M. Larbi AZIZ, Enseignant Chercheur à l’ENA. De la première étape sur le montage et la négociation à l’exécution, en passant par ses différentes phases de partenariat, le projet « Valorisation et conservation de la biodiversité dulcicole dans la réserve de biosphère de la cédraie » a servi de cas concret en tant que projet écologique et multi-acteurs. il a permis aux futurs ingénieurs d’interagir sur tous les aspects du management de ce projet. Les réussites et les échecs de l’AMEPN ont aussi fait l’objet d’un partage d’expérience très intéressant durant cette formation. Des exercices ont été réalisés dans l’optique d’apporter aussi une expérience de terrain dans l’exécution et l’évaluation budgétaire d’un projet. Les élèves ingénieurs ont été appelés à monter par petits groupes des projets à l’instar de ce qu’ils ont reçu. 4 bonnes idées de projets ont été préparées par les 4 groupes en l’occurrence : Projet n°1 : Création d’une plateforme digitale pour la commercialisation d’un circuit écotouristique du parc national y compris la sensibilisation sur la préservation de la nature et de la culture locale. Projet n°2 : « Smiley Magot » le titre du deuxième projet aussi innovant que pertinent qui a été apprécié par tous les participants portant sur la protection du Singe Magot sous le slogan « Nourrir un signe, c’est en tuer un ». l’idée est de faire un programme d’étude et de sensibilisation sur les singes exposés à l’alimentation artificielle par rapport à des groupes naturels, et pourquoi pas la création des brigades de police des singes. Projet n° 3 : intitulé « E-Core-Jeune pour la protection des ressources naturelles » visant à ériger l’écotourisme en tourisme de référence en réorientant les écoles de tourisme afin de créer des emplois verts pour bâtir une économie durable qui respecte l’environnement. Projet n° 4 : très innovant et ambitieux portant une signature panafricaine sur « La conservation et la valorisation des espèces locales de dromadaires au niveau du Maroc, de la Mauritanie et du Sénégal » et répondant scientifiquement aux différentes questions liées à l’existence de cette espèce dans ces pays, et en créant le grand circuit écotouristique du dromadaire Dakhla – Nouakchott -Dakar. (projet préparé par des étudiants de Mauritanie, de Sénégal et du Maroc)Une formation spéciale basée sur le partage de l’expérience. Nous profitons de cette occasion pour remercier les étudiants de l’Ecole National de l’Agriculture de Meknès et leur professeur pour la grande motivation envers la préservation de la nature. (Sara SAGUEM, Coordinatrice de la Communication, Education et sensibilisation).

25-27 janvier 2021: 2ême mission d’audit interne du projet AMEPN-CEPF

La 2ème mission d’audit interne du projet de valorisation de la biodiversité dulcicole dans les parcs nationaux de la réserve de biosphère de la cédraie, en cours de mise en œuvre dans le cadre de partenariat avec la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Moyen Atlas, l’Institut Scientifique de Rabat, le Laboratoire d’Etudes Ecologique et de Conservation de la Biodiversité de la Faculté des Sciences de Tétouan et l’appui financier du Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF) a été menée du 25 au 27 janvier 2021. Cette mission a pour objectif d’évaluer l’avancement des activités des différents programmes du projet ainsi que les résultats atteints tout en auditant également les moyens techniques et financiers. En marge de cette mission, l’équipe AMEPN a eu le grand plaisir de recevoir M. Lahcen Ouhlal qui a travaillé en tant que coordinateur du programme éducatif durant la période 2015-2017. Aujourd’hui Professeur SVT au Ministère de l’Education Nationale, M. Ouhlal a tenu nous rendre visite à son Ecole de l’Education Environnementale et de l’Ecotourisme pour nous dire à quel point son passage par l’AMEPN a marqué son parcours professionnel et personnel. Un témoignage qui nous fait énormément plaisir. L’AMEPN lui a remis une attestation de membre d’honneur.

15 janvier 2021 : Collaboration avec la Faculté des Sciences de Tétouan

Un grand plaisir de voir les fruits de la collaboration de nos institutions scientifiques dans l’accompagnement des recherches et des études que nous menons sur le terrain en particulier le diagnostic de la biodiversité dulcicole. Sous la supervision du Professeur Nard Bennas et de son équipe, et l’encouragement du Doyen de la Faculté des Sciences de Tétouan Pr. Abdellatif MOUKRIM, que nous remercions vivement, notre Coordinatrice du Programme Biodiversité dulcicole, Mlle Kaoutar Belahcen, est actuellement en mission aux laboratoires de biodiversité pour mener ses activités d’identification et d’échantillonnage issues des rivières et lacs du Moyen Atlas en particulier le Parc National de Khénifra. Nous sommes très contents des fruits des conventions signées avec la Faculté des sciences de Tétouan et l’Institut Scientifique de Rabat.

27 décembre 2020 : Activités de découverte et de valorisation de la biodiversité du cèdre

Déterminées pour préparer l’après pandémie et retrouver la vie normale avec plus d’activités et de dynamisme, nos jeunes coordinatrices des différents programmes font de leur quotidien des moments de découverte, d’innovation, de planification et de concertation pour valoriser la biodiversité et faire parler la face cachée des écosystèmes naturels des Parcs Nationaux de la Biosphère du cèdre de l’Atlas. Bravo et bonne continuation…

21 décembre 2020 : Missions de terrain, partenariat avec la faculté des sciences de Tétouan

Le travail de terrain pour le diagnostic de la biodiversité dulcicole continue toujours selon le planning spatio-temporel arrêté et selon les conditions climatiques saisonnières. Travail exceptionnel et remarquable mené par la coordinatrice du programme, son assistant Saad et l’équipe du Parc National de Khénifra. La sortie du 21 décembre dernier a été marquée par l’encadrement scientifique du Pr. Mohamed LABIAD, Professeur et spécialiste de la flore aquatique de la Faculté des Sciences de Tétouan (Université Abdelamlek Saadi), ayant accepté de s’adjoindre bénévolement à cette mission et de contribuer à la mise en œuvre des conventions signées entre l’AMEPN et la Faculté des Sciences de Tétouan et l’Institut Scientifique de Rabat. Toute l’équipe de l’AMEPN et ses partenaires, saluent vivement et chaleureusement la contribution du Professeur LABIAD pour le temps qu’il a consacré sur le terrain pour encadrer nos jeunes chercheurs et leur permettre de mener à bien leur diagnostic. Un grand merci aussi à l’équipe du Parc National de Khénifra qui s’est mobilisée pour faire de la recherche scientifique, notamment la biodiversité aquatique et dulcicole, une composante principale de la gestion du Parc national.

18 décembre 2020 : Formation sur les techniques de montage des outils pédagogiques

Le Parc National de Khénifra bouge…!!!Suite à l’atelier du 12 décembre dernier relatif à l’élaboration du programme éducatif du Parc National de Khénifra, la première action issue de cet atelier vienne d’être concrétisée ce 18 décembre, en l’occurrence la formation sur la conception et le montage des outils pédagogique. Fidèle à son engagement d’agir concrètement dans le cadre du partage d’expériences et des compétences, l’AMEPN et l’équipe du Parc National de Khénifra se sont mobilisés pour faire de cette formation intitulée « les techniques de montage et de préparation des outils didactiques pour la promotion du programme éducatif du Parc national de Khénifra », une première pierre de mise en place de cette composante dans le cadre des missions de cet espace naturel protégé. La formation a été animée par Mme SAGUEM Sara, Coordinatrice du Programme communication, sensibilisation et éducation, assistée par les membres de l’équipe et le Directeur du Parc National M. Hassan Belahcen. La formation s’est déroulée en deux phases, théorique et pratique pour mieux interagir et tester les différents concepts sur l’éducation environnementale. Les échanges et les résultats sont très encourageants grâce à la volonté et le dynamisme de l’équipe de ce parc national. D’autres actions sont prévues dans les jours à venir pour renforcer davantage cette ambiance environnementale. A la fin de la journée, comme le montre les photos, des attestations en été remises aux participants pour le marquage symbolique de cette étape.

12 décembre 2020: Premier atelier d’élaboration du programme éducatif du Parc National de Khénifra

Le Parc National de Khénifra prépare son programme éducatif et pédagogique. Un premier atelier de travail a été tenu le 11 décembre 2020 à la Direction Provinciale des Eaux et Forêts de Khénifra, pour lancer le processus d’élaboration d’un programme éducatif spécifique au Parc National de Khénifra. L’atelier a regroupé l’équipe du Parc national menée par son Directeur, M. Hassan Belahcen, le chef du Pôle Biodiversité M. Hamid Berrahal et le responsable de l’éducation environnementale M. Mostapha Karmouch et l’équipe de l’association composée de Soukayna Icil, Coordinatrice des Programmes, Sara Saguem, coordinatrice de la communication, de l’éducation et le sensibilisation et Kaoutar Bellahcen Coordinatrice du Programme Biodiversité dulcicole. Durant cet atelier, les participants ont pu examiner les thématiques, les différents circuits pédagogiques possibles, les outils et programmes nécessaires ainsi que les besoins en formation et en moyens techniques pour la mise en œuvre de ce programme. Une visite de terrain a été également organisée par la Direction du Parc pour montrer les efforts déjà déployés dans ce sens et pour y tenir compte lors des prochains ateliers.

9 décembre 2020: Le  »Circuit blanc », une autre facette de l’écotourisme à promouvoir

Le  »Circuit blanc », une autre facette de l’écotourisme à promouvoir. Autre saison, autres activités écotouristiques. La pratique de l’écotourisme n’est pas limitée aux saisons à températures modérées (printemps/automne) ou chaudes. Elle est belle est bien compatible avec le froid et peut même s’avérer extraordinaire en présence de la neige. Les membres de l’équipe de l’AMEPN vous invite à apprécier ces images remarquables suite à leur randonnée de découverte, effectuée tout au long du circuit pédagogique et écotouristique de Ras El Ma, désormais baptisé en période de neige « circuit blanc ». Toujours en quête d’amélioration de leurs activités, l’équipe a effectuée durant ses sorties de terrain en ces moments enneigés, une série d’observations et de balisages pour matérialiser ce circuit et l’adapter à toutes catégories de visiteurs. Des prélèvements des données géographiques, des vérifications de l’accessibilité du sentier et des idées nouvelles pour la mise en carte dudit circuit. Plusieurs échanges ont aussi été effectuées sur certains phénomènes écologiques observés le long du circuit. Le travail de bureau, pour compléter celui de terrain, est aussi agréable sous ces conditions, embelli par un thé chaud de la part de Mahjouba, femme locale, chargée de la cantine et spécialiste de repas typiquement locaux surtout ceux liés au froid. L’équipe vous encourage à venir aussi vivre cette belle expérience écologique dans le Parc National d’Ifrane. Par Sara Saguem, Coordinatrice du programme Education, Sensibilisation et Communication.

2-4 décembre 2020: Missions de terrain de l’équipe Biodiversité dulcicole, Parc National de Khénifra

L’oued Oum Errabia et ses affluents ont fait l’objet de missions de diagnostic sur la biodiversité. Missions réalisées par les équipes du parc national de Khénifra et de l’AMEPN durant ces 2, 3 et 4 décembre pour en évaluer l’état écologique et contribuer à l’amélioration des connaissances scientifiques sur les composantes naturelles de la vie aquatique de cette rivière. A suivre

24 novembre 2020: Missions de terrain de l’équipe Biodiversité dulcicole, Parc National d’Ifrane

Lourdement équipés de matériels d’échantillonnage et de recherche scientifique pour des prospections de terrain dans le cadre du diagnostic de la biodiversité dulcicole, Kaoutar et Saad ne s’attendaient pas ce jour de 24 novembre, à cette étonnante surprise, le Lac d’Afenourir, en moins de 4 mois se trouve à sec. 😢 Eh oui, ils ne leur restaient que partager avec la hutte d’observation des oiseaux, le regard triste de ce paysage dont le sol est orné de déchirures inquiétantes. Espérons que les jours à venir nous apportent de bonnes nouvelles

17 novembre 2020 : signature de deux conventions de partenariat avec l’Université Abdelmalek Saadi

Lancement d’une nouvelle initiative de partenariat pour la mise en valeur des espaces naturels du Maroc. L’AMEPN et le Laboratoire de recherche Ecologie, Systématique, Conservation de la Biodiversité de Faculté des Sciences de Tétouan, Université Abdelmalek Essaâdi ont signé ce mardi 17 novembre 2020 une convention de partenariat pour la promotion de la recherche/pratique en matière de valorisation de la biodiversité dans les espaces naturels. Cette convention a été signée par Professeur Fahd Soumia et la participation de la Professeur Nard Bennass et le Coordinateur National de l’AMEPN.

La convention a été spécifique à la réalisation d’un mémoire de fin d’étude dans le cadre du Master Spécialisé Environnement Naturel et Valorisation en Ecotourisme Scientifique sous le thème ‘’Etude comparative du management de l’écotourisme dans le Parc National d’Ifrane (Maroc), la réserve d’Arz Shouf (Liban) et la réserve forestière d’Ajloune (Jordanie) et de son impact sur le développement local et la conservation de la biodiversité. L’AMEPN qui assure le co-encadrement de ce travail, assurera et facilitera également les missions de terrain au niveau de ces 3 sites naturels et ce avec le soutien du Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF) et l’UICN-Med que nous remercions vivement.

Ce travail sera encadré localement par MM. Nizar Hani et Omar Abi Ali respectivement Directeur et Responsable de l’Ecotourisme au niveau de la Réserve d’Arz Shouf au Liban et de M. Othmane Taoualba, Directeur de la réserve d’Ajloune en Jordanie ayant accepté notre initiative avec beaucoup d’intérêt et d’impatience.
Nous félicitons l’étudiant Ahmed El Asfari, ayant reçu l’appui pour la réalisation de ce travail et nous lui souhaitons bon courage pour son Master en Ecotourisme.

11 novembre 2020 : Atelier de concertation d’évaluation du projet biodiversité dulcicole

L’AMEPN a accueilli, ce lundi le 09 novembre 2020, un atelier de suivi, de concertation et de mise au point sur l’état d’avancement du projet « Valorisation et conservation de la biodiversité dulcicole de la Réserve de Biosphère de la Cédraie » à l’Ecole de l’Education Environnementale et de l’Ecotourisme à Ifrane.
À cette rencontre, ont pris part les Institutions partenaires, en l’occurrence, la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Moyen Atlas, représentée par Mme Hasna Ismaili, Cheffe de service de Partenariat, MM. Hassan Belahcen et Mostafa Karmouche respectivement Directeur et cadre au Parc National de Khénifra, M. Hassan CHIBANE du Parc National d’Ifrane. Le Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture représenté par MM. Hassan ELIDRISSI et Abdelkhalek Zraouti, respectivement chef de département des espèces carnassiers et chef de département de la pisciculture et de la pêche sportive.
Ce fut une occasion à la jeune équipe de présenter les résultats des travaux de terrain et de débattre des actions de la prochaine étape en tenant compte des paramètres sanitaires et de l’implication des différents partenaires, en insistant sur la communication, la formation, et le renfort du travail de terrain. Après les exposés des différents coordinateurs sur l’état d’avancement et la méthodologie du travail, une discussion très constructive a eu lieu sur les nouvelles attentes des partenaires, surtout en matière de valorisation et de dynamisation du rôle des espaces naturels, faisant l’objet du projet et ce dans le processus de développement et de conservation de la biodiversité dulcicole.
Profitant de cette ambiance de partage d’idées et de débat, les participants ont aussi évoqué la question cruciale de la rareté et du gaspillage de l’eau au niveau régional pour lancer des actions de conscientisation envers une utilisation responsable et durable de cette ressource qui se fait de plus en plus rare au niveau national, continental et même planétaire. (Par Sara SAGUEM, Chargée de communication)

4 novembre 2020 : Intégration de la Maison de la cédraie dans le circuit écotouristique

Comment intégrer la Maison de la cédraie dans le processus de développement de l’écotourisme dans la réserve de biosphère de la cédraie ?, Comment booster son rôle de sensibilisation et d’éducation à l’environnement ? des questions qui ont fait l’objet de la visite et de la réunion organisées le 3 novembre 2020 entre notre équipe et le Directeur de la Maison de la Cédraie. Cette rencontre a permis de mettre en exergue la nécessité de conjuguer les efforts pour donner à cette infrastructure éducative une ampleur régionale et même nationale et aussi pour faire bénéficier les populations de cette réserve des potentialités dont dispose la cédraie du Moyen Atlas.

La journée était aussi l’occasion pour présenter les nouveaux membres de l’équipe du projet, en l’occurrence, Mme Icil, Ingénieure Agronome et Mme Saguem, Docteur en Ecologie, à la Direction du Parc National d’Ifrane et au Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture d’Azrou, que nous remercions vivement pour leur accueil orné de discussions à valeur scientifique et technique et surtout leur implication réelle dans le projet de la biodiversité dulcicole. A suivre …!!!

9 octobre 2020 : Résultat final de l’appel à candidature

Le comité de sélection a tenu le 9 octobre 2020 la séance d’entretien en ligne avec les candidats présélectionnés. Les membres de ce comité sont : (1) Mme Oumnia HIMMI, Pr à l’Institut Scientifique, (2) Mme Oulaia BENLEMLIH de l’AMEPN, (3) Mustapha MARRAHA, Membre de la Comission de suivi, (4) M. Faouzi BATHAOUI, auditeur interne du projet, et (5) Brahim ABOUELABBES de l’AMEPN.
les résultats sont les suivants :
Candidats retenus sont :
1- Soukayna ICIL, Ingénieure Agronome
2- Sara SAGUEM, Master en Ecologie et Gestion de la Biodiversité

Candidats de la liste d’attente sont :
1- Achraf GUELLAF, Master en Ecologie et Gestion de la Biodiversité.
2- Amidou Dourotimi, Ingénieur des Eaux et Forêts.

Toutes nos félicitations aux candidats, et nos vifs remerciements à tous les participants à cette initiative.

6 octobre 2020 : mission de terrain au niveau du Parc National de Khénifra

Peu à peu, le Parc National de Khénifra devient un laboratoire naturel pour la recherche scientifique en matière de biodiversité dulcicole. Notre mission se poursuit pour parcourir, dans un premier temps, l’ensemble des plans d’eau et des rivières de ce parc national riche et diversifié.
Aujourd’hui, Kaoutar, Coordinatrice de la biodiversité dulcicole, sous l’encadrement de M. Hassan Belahcen Directeur du Parc National de Khénifra et de M. Mustapha Karmouche, cadre technique audit parc, chargé de l’éducation environnementale, ont constitué le premier noyau de suivi scientifique de la biodiversité dulcicole du Parc National de Khénifra. La sorite a permis de parcourir le lac Abekhan et l’oued Srou pour en évaluer la diversité biologique face à ces moments de sécheresse et d’impact climatique. Un travail de passionnés de la nature, nous félicitons cette équipe du parc national de Khénifra qui s’est mobilisée et s’est appropriée cette composante en l’intégrant dans l’activité quotidienne de cette belle aire protégée du Moyen Atlas. A suivre…

3 octobre 2020 : Résultat de la présélection

Nous avons le plaisir de vous présenter la liste des candidats présélectionnés pour la prochaine étape. Un entretien avec les membres du comité de sélection est prévu à distance. Chaque candidat recevra un email fixant la date et l’heure exacte de l’entretien.
Nous remercions vivement tous ceux et celles qui ont participé à cet appel et leur souhaitons bonne chance pour les prochaines opportunités.

16 septembre 2020 : Avis d’appel à candidature

Avis de recrutement.
Pour renforcer l’équipe de terrain, nous cherchons un profil de formation écologique, Bac + 5 (Ingénieur, Master ou équivalent) dans l’une des spécialités suivantes : Ecologie et Environnement, Ecotourisme, Socio-économie. Expérience minimale requise : 2 ans de travail de terrain (projets, enquêtes sociales, études scientifiques,)
Lieu d’affectation : Ifrane et mobilité sur tout le territoire des provinces d’Ifrane et de Khénifra.
Si vous êtes intéressés, envoyer votre CV et lettre de motivation à l’adresse email : info@amepn.ma avant le 25 septembre 2020.

Merci de diffuser

15 septembre 2020 : lancement des travaux d’entretien de l’école EEEE

Les projets de conservation de la biodiversité peuvent être aussi source de contribution à la dynamisation de l’économie locale. C’est le cas de notre projet où nous essayons, à travers l’entretien et la mise à niveau de notre structure d’éducation à l’environnement de Ras El Ma, d’appuyer et d’encourager l’entreprise et la main d’œuvre locales, d’acheter les produits et les équipements d’origine locale et/ou régionale tout en favorisant un environnement de travail de qualité à nos équipes. Tout nos vifs remerciements vont à notre partenaire CEPF qui nous a appuyé pour la concrétisation de ce projet sur le terrain et également à la Direction Régionale des Eaux et Forêts pour son soutien institutionnel.

5 – 6 septembre 2020 : Team building au profit de l’équipe

Un team building a été organisé les 4, 5 et 6 septembre 2020, au cœur de la forêt d’Ifrane, au profit de l’équipe du projet biodiversité dulcicole et des membres de l’AMEPN et ce dans le cadre du programme formation et renforcement des capacités. Cette initiative a pour objectif de créer une cohésion au sein des membres impliqués dans la mise en œuvre du projet tout en renforçant la compréhension commune des objectifs, des activités et des résultats attendus du projet. Cette session a permis aux participants d’assimiler les principes de base du travail en équipe, du processus contractuel et de la concertation pour l’atteinte les résultats escomptés.
Une 2ème session élargie est prévue prochainement au profit de nos partenaires.
Nous remercions vivement les membres de l’Association Engagement Coaching pour leur précieuse contribution ayant motivée davantage notre équipe et nos membres. A suivre….

3 – 4 septembre 2020 : Première mission de concertation Parc National de Khénifra

Avec beaucoup d’enthousiasme, de dynamisme et de motivation, l’équipe du Parc National de Khénifra, menée par son Directeur, M. Hassan Belahcen accompagné de M. Mohamed Amghar, Ingénieur à la Direction Provinciale de Khénifra et M. El Moudden Abdelaziz, chef du Centre de Développement Forestier d’Ajdir, a reçu les membres de notre équipe ces 3 et 4 septembre 2020 pour lancer les activités du projet de valorisation de la biodiversité dulcicole dans ce beau parc national. Une mobilisation traduite par un travail de terrain de très haute qualité scientifique et technique. Deux journées de visite et de prospection des sites naturels pouvant faire l’objet de suivi dans le cadre d’un protocole d’évaluation des effets des changements climatiques sur la biodiversité dulcicole.
Cette rencontre était aussi l’occasion pour échanger sur les idées et les pistes pouvant contribuer à la promotion de l’écotourisme et la création d’une destination écotouristique spécifique à ce parc national qui constitue déjà le centre de la Réserve de Biosphère de la Cédraie du Moyen Atlas et le carrefour des trois grandes régions bio-géographiques de Fès-Meknès, Khénifra-Beni Mellal et Draa Tafilelt.
La mobilisation de l’équipe du Parc national de Khénifra, que nous remercions vivement, montre bel et bien l’engagement de la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Moyen Atlas, principal partenaire, pour faire de ce projet une opportunité de promotion de la recherche scientifique en faveur du développement et de la conservation de la nature.
Il est à rappelé que ce projet est appuyé également par l’Institut Scientifique de Rabat, le Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture d’Azrou et l’appui financier du Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF).

14 – 15 août 2020 : Première mission d’audit interne.

Après l’écoulement de la première période de 4 mois de mise en œuvre du projet de la biodiversité dulcicole dans les parcs nationaux de Khénifra et d’Ifrane, période caractérisée par deux mois de confinement et de télétravail et deux mois de travail de terrain, notre processus de gestion prévoit des d’évaluations de l’état d’avancement des activités dans le cadre d’audits internes périodiques.
Cette première séance d’audit interne a été réalisée les 14 et 15 août 2020 par MM. Faouzi Bathaoui et Mustapha Chidali respectivement auditeur interne et membre du comité de suivi. L’audit couvrant la période du 1er avril au 31 juillet 2020 a concerné, tous les aspects techniques, administratifs et financiers du projet. Toute l’équipe a été confronté a un premier test d’évaluation des performances par rapports aux objectifs fixés dans le projet y compris les modalités de gestion et les procédures d’exécution des tâches. Plusieurs commentaires et observations ont été formulés ne pouvant qu’améliorer le management de ce projet et surtout d’être à la hauteur des attentes des différents partenaires. A suivre.

13 Août 2020 : Réunion au CNHP d’Azrou

Le travail de coordination et de concertation se poursuit toujours dans le cadre du projet sur la biodiversité dulcicole AMEPN-CEPF. Aujourd’hui, l’atelier d’échange et d’examen des propositions sur le protocole à suivre en matière de diagnostic et suivi de la biodiversité aquatique s’est déroulé au niveau du Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture d’Azrou en présence de MM. Mohamed Sadik directeur du centre, Abdelkhlek Zraouti chef de département de la pisciculture et de la pêche sportive, Hassan Idrissi chef de département des espèces carnassiers, Yassine Baladia, Biologiste et responsable du département d’Algologie et Mme Laadel Nezha Ingénieur en Chef. Notre jeune équipe a pu bénéficier d’un encadrement scientifique de qualité supérieure leur permettant de mener des missions bien ciblées pour apporter de la valeur ajoutée à la recherche scientifique sur cette thématique.
Nous apprécions beaucoup l’importance donnée à notre initiative par les cadres du CNHP et les félicitons pour leur engagement spontané envers tout ce qui peut contribuer à la conservation et la valorisation de la biodiversité piscicole et aquatique en générale. Merci encore au CNHP team.

12 Août 2020 : Réunion à la Direction du Parc National d’Ifrane.

Aujourd’hui, 12 août 2020 à la Direction du Parc National d’Ifrane, un premier atelier de travail a regroupé l’équipe du projet et les cadres du parc national pour échanger sur les résultats préliminaires des missions de terrain. Des discussions de haute qualité scientifique ont marqué cette rencontre, mettant ainsi les premières pierres d’un processus scientifique et technique pouvant faire de ce parc national un laboratoire naturel de promotion de la recherche et du suivi écologique de la biodiversité dulcicole.
MM. Hassan Chiban, Driss Mahboub et Rachid Ghafouri du parc national d’Ifrane ont permis à notre jeune équipe, Khadija, Kaoutar et Mehdi, de traduire cette réunion en une vrai opportunité scientifique et une plate-forme prometteuse pour la concertation future en la matière. Bravo à tous…

10 Août 2020 : Mission de terrain : recherche et socioéconomique

Le travail de terrain est devenu, en plus de la recherche scientifique, une patience pour nos jeunes naturalistes. Sillonnant les lacs et les rivières du Moyen Atlas, dans une première phase de prospection, Khadija, Jeune Ingénieur en Sciences Agronomiques, spécialisée en management des écosystèmes naturels, vient de rejoindre l’équipe et constituer avec Kaoutar un duo écologiste pour tenter de faire le lien entre la biodiversité dulcicole, l’économie locale et l’impact climatique sur leur environnement. Des missions co-encadrées par la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Moyen Atlas, l’Institut Scientifique de Rabat, le Centre National d’Hydrobiologie et de Pisciculture dans le cadre du projet CEPF-110208. A suivre..

23 juillet 2020 : Mission de terrain pour l’identification du village de l’écotourisme

Toujours en défiant la covid-19 par des mesures sanitaires aussi strictes qu’appropriées, les membres de la composante  »socio-économie et écotourisme » de notre projet CEPF-110208, viennent de rejoindre l’équipe biodiversité dulcicole pour renforcer le travail de terrain et faire de leurs actions, à leur tour, une motivation pour retrouver la vie active et contribuer à la dynamisation de l’économie locale.
Dès leurs arrivées à l’Ecole de l’Education Environnementale et de l’Ecotourisme, accompagnés des autres membres, Hamza et Sarah, deux jeunes ingénieurs respectivement paysagiste et architecte ont parcours ce 23 juillet 2020, une partie du Parc National d’Ifrane en vue de préparer les premiers éléments du village de l’écotourisme, un concept que nous tenons à proposer pour la création d’une destination écotouristique spécifique à un parc national. ….A suivre !

15 juillet 2020 : Après le confinement, lancement des activités de terrain

Avec le déconfinement et le retour progressif à la vie active, notre équipe de recherche-développement s’est installée le 10 juillet 2020 à la Direction du projet  »biodiversité dulcicole », en cours de lancement en partenariat avec la Direction Régionale des Eaux et Forêts du Moyen Atlas, l’Institut Scientifique de Rabat, le Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF), les parcs nationaux d’Ifrane et de Khénifra et le CNHP.
Une équipe très motivée ayant procédé à l’application stricte des mesures sanitaires appropriées au sein des locaux de l’Ecole de l’Education Environnementale et de l’Ecotourisme d’Ifrane (Direction du projet).
Avides de la recherche scientifique et de travail de terrain, nos jeunes spécialistes de la biodiversité, se mettent déjà en action sur le terrain pour la préparation du processus d’évaluation de l’impact des changements climatiques sur cette biodiversité. Un défi lancé de concert avec les responsables des deux parcs nationaux et l’appui précieux de la station d’Ifrane de l’Institut scientifique. A suivre…

5 juin 2020 : célébration de la journée mondiale de l’environnement

A l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, commémoré le 5 juin de chaque année, un webinar organisé par les étudiants de l’Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique (ENSET) de Mohammedia, sous le thème  »Déforestation : quel impact sur l’environnement ». La journée a été animée par M. Brahim ABOUELABBES, Président de l’AMEPN et M. Abdellah BOUKSSAIM, Président de l’AESVT section Mohammedia.

19 mars 2020

Signature de la convention de partenariat entre l’AMEPN et le Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques CEPF, pour le financement du projet de valorisation et conservation de la biodiversité dulcicole dans les parcs nationaux du Moyen Atlas (Khénifra et Ifrane). le projet est sous référence CEPF-110208.

10 mars 2020

Accueil d’une délégation de hauts responsables du Département des Eaux et Forêts accompagnés d’une délégation de l’Agence Française de Développement (AFD). Durant cette visite, l’AMEPN a présenté ses activités d’éducation environnementale et d’écotourisme dans le Parc National d’Ifrane au niveau de l’Ecole de l’Education Environnementale et de l’Ecotourisme.

8-10 mars 2020

Organisation d’une session de formation au profit des membres de la nouvelle équipe en charge de la mise en oeuvre du projet CEPF-110208, relatif à la conservation et la valorisation de la biodiversité dulcicole dans les parcs nationaux de la réserve de biosphère de la cédraie du Moyen Atlas.

6 février 2020

Tenue de la deuxième réunion du comité de sélection pour l’entretien avec les candidats présélectionnés pour le poste de chef de programme pour le projet de la réserve de biosphère de la cédraie du Moyen Atlas. La séance de sélection s’est déroulée à l’Institut Scientifique de Rabat en présence des représentants de cette institution, Mme Oumnia HIMMI et de l’AMEPN, Mme Oulaia Benlemlih, Mustapha Marraha, Faouzi Bathaoui et Brahim Abouelabbes.

4 février 2020

Participation des membres de l’AMEPN à la célébration de la journée mondiale des Zones Humides organisée par le Département des Eaux et Forêts en partenariat avec l’Institut Scientifique de Rabat et le GREPOM. La célébration s’est déroulée à la Bibliothèque nationale de Rabat. L’AMEPN a été représentée par Mme Oulaia BNELEMLIH, Vice-Président et Mlle Kaoutar BELAHCEN Coordinatrice du Programme Biodiversité dulcicole. Cette journée était l’occasion pour évaluer les réalisations envers la valorisation et la préservation des zones humides au Maroc, mais aussi pour mettre en exergue les faiblesses et les efforts qui restent à déployer pour maintenir le rôle de ces espaces naturels dans l’équilibre écologique des grands écosystèmes marocains.

16 janvier 2020

Tenue de la première réunion de sélection des candidats présélectionnés pour les postes de coordinateur de biodiversité dulcicole, coordinateur de programme socio-économie et management de projet et coordinateur d’écotourisme et paysages naturels. La réunion s’est tenue à l’Institut Scientifique de Rabat et les membres qui y sont présent : M. Mohamed Fekhaoui, Directeur de l’Institut Scientifique de Rabat, Mme Oulaia Benlemlih, Mustapha Marraha et Brahim Abouelabbes de l’AMEPN.

25 décembre 2019

Signature d’une convention de partenariat entre l’AMEPN et l’Institut Scientifique de Rabat pour la mise en place d’un cadre de coopération scientifique et technique au niveau de la réserve de Biosphère de la Cédraie du Moyen Atlas pour la contribution à l’amélioration des connaissances scientifiques sur la biodiversité dulcicole et l’impact des changements climatiques sur son évolution et sa conservation.

20 novembre 2019

L’AMEPN a été invitée à présenter son parcours et son expérience associative lors du forum régional de la nature regroupant les porteurs de projets du Programme de Petites Initiatives des Organisations de la Société Civile de l’Afrique du Nord mené par Le Centre de Coopération de la Méditerranée de l’Union Internationale de Conservation de la Nature (UICN), à Casablanca du 19 au 21 novembre 2019. Cette occasion a permis aux différentes associations de l’Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie et Libye) d’échanger sur les enjeux de conservation de la nature et les défis futurs de lutte contre les effets des changements climatiques et contre la désertification.

16 novembre 2019

l’AMEPN a participé à l’atelier de démarrage du projet  »valorisation écotouristique de la biodiversité du Parc national de Khenifiss » organisé dans la commune d’Akhfenir (Province de Tarfaya) par Le Réseau Association Khenifiss, principal acteur de développement de ce parc national. L’objectif du partenariat entre l’AMEPN et le Réseau Association Khenifiss est le partage des expériences dans l’élaboration et la mise en oeuvre d’action de valorisation, de conservation et d’éducation à l’environnement. Il est a rappelé que le parc national de Khenifiss est le 9ème parc national créé au Maroc en 2006 et s’étale sur une superficie de 186.000 ha regroupant des écosystèmes marins, lagunaires et côtiers ainsi que de vastes étendues de Sebkhas du côté terrestre.

7 novembre 2019

Visite guidée dans le parc national de Suguksu Milli Park d’Ankara (Turquie) dans le cadre de la formation sur la gestion des aires protégées transfrontalières en Afrique de l’Ouest. La visite a permis d’échanger sur les différents modes de gestion et d’aménagement des parcs nationaux en Turquie et les similitudes des actions menées en Afrique de l’Ouest. l’AMEPN a représenté le Maroc à travers les actions menées dans le parc national d’Ifrane.

26 octobre 2019

Le Département des Eaux et Forêts organise la première édition du Festival de la Nature a Ifrane du 23 au 27 octobre 2019 avec un programme riche et diversifié. L’AMEPN, partenaire de ce festival, organise à l’occasion , des activités de valorisation de la biodiversité sur le circuit éducatif de Ras El Ma au Parc National d’Ifrane.
Plusieurs partenaires y participent également notamment l’association marocaine des photographes animaliers, et le festival de la nature de Namur ( Belgique). Organisée cette année au cœur du parc national d’Ifrane, le festival a connu un succès de par les activités organisées. Une exposition contenant les œuvres d’une vingtaine de professionnels et amateurs de la photographie, exposés entre chapiteaux et plein air. Plusieurs groupes d’enfants ont bénéficié des activités d’initiation à la photographie à travers le techniques de camouflage.
Le festival a connu également des tables rondes sur les thématiques liées à la nature et la biodiversité et des projections de films documentaires des différents partenaires dont L’AMEPN.